Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

cannabis médicale et maladie de parkinson

Science: maladie de Parkinson
Selon des conclusions publiées par des chercheurs de l’université de Francfort, les cannabinoïdes possèdent un potentiel thérapeutique pour des patients atteints de la maladie de Parkinson. Ils pourraient d'une part améliorer certains symptômes (dyskinésie associée à la levodopa) et, d’autre part, grâce à leurs effets neuroprotecteurs, ralentir l'évolution de la maladie. (Source : Lastres-Becker I, Fernandez-Ruiz J. Curr Med Chem. 2006;13(30):3705-18.)

le cannabis peut aider dans la maladie de parkinson
Selon une enquête menée auprès des patients, presque la moitié des personnes atteintes de la maladie de Parkinson qui ont essayé le cannabis déclare que cette substance aide à soulager leurs symptômes. Le Dr Evzin Ruzicka, neurologue à l'Université Charles de Prague (République Tchèque), a fait part de ses découvertes lors du 7e Congrès International de l'Association de la Maladie de Parkinson et des Troubles du Mouvement, qui s'est tenu du 10 au 14 novembre à Miami (Etats-Unis).

Les chercheurs ont demandé à tous les patients traités pour la maladie de Parkinson dans un centre de Prague de remplir un questionnaire sur la consommation de cannabis et plusieurs symptômes de la maladie de Parkinson. Sur les 630 questionnaires envoyés, 339 (54%) ont été retournés. Parmi les réponses, 25% des personnes questionnées ont indiqué avoir utilisé le cannabis. La plupart l'avait consommé par voie orale, soit des feuilles fraîches ou sèches.

Dans ce groupe, 39 patients (46%) ont indiqué ressentir une atténuation générale des symptômes de la maladie de Parkinson après le début de la consommation de cannabis. 26 (31%) ont indiqué ressentir une amélioration dans les tremblements au repos et 38 (45%) ont ressenti un soulagement de la bradykinésie. Un soulagement de la rigidité musculaire a été indiqué par 32 (38%), et 12 (14%) ont déclaré ressentir une amélioration de la dyskinésie provoquée par levodopa. Les personnes interrogées ont indiqué que l'amélioration des symptômes s'est produite en moyenne 1 mois et 7 semaines après avoir commencé à consommer du cannabis. Les patients qui en consommaient depuis au moins trois mois étaient plus susceptibles de ressentir un soulagement des symptômes que ceux qui avaient une expérience moins longue.

Les commentaires sont fermés.