Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

médicaments

"TOUTES LES MALADIES OU PRESQUE SONT CAUSEES PAR DES TOXIQUES ET DONC LES MEDICAMENTS DE BIG PHARMA NE SONT PAS LES SOLUTIONS PUISQU’ILS SONT EUX MEMES TOXIQUES AVEC DES EFFETS INDESIRABLES DUS AUX MOLECULES CHIMIQUES."

Troubles du comportement observés avec des médicaments dopaminergiques (sifrol, adartrel, requip)
Des troubles du comportement (dépendance aux jeux, comportements répétitifs, achats compulsifs, hypersexualité) ont été rapportés chez des patients traités par des médicaments dopaminergiques indiqués essentiellement dans la maladie de Parkinson

parkinson et addiction aux jeux
sifrol et compagnie, témoignage victime

Les médicaments
en cas de parkinson

80% des parkinsons deviennent alzeihmer au bout de quelques années de traitement
Nous explique cette internaute

Alzheimer sur ordonnances
les médicaments anticholinergiques et autres

La dyskinésie (mouvements involontaires) est l’un des effets secondaires
Après des années d’utilisation, elle peut être associée à un épuisement de l’effet thérapeutique en fin de dose

Inhibiteur de la recapture de la dopamine
Benzatropine, Dextrométhorphane

La benzatropine ou mésilate de benzatropine (DCI), mésylate de benztropine ou benztropine (USAN), commercialisée sous le nom de Cogentin, est un médicament anticholinergique

Le dextrométhorphane est l'isomère dextrogyre du lévométhorphane (qui lui est un opiacé), mais il ne possède aucune action opioïde, bien qu'il possède la structure de la morphine. C'est en revanche un antagoniste du récepteur NMDA, autrement dit un dissociatif. Il est utilisé comme médicament contre la toux. Il est aussi détourné de son usage médical pour ses effets psychotropes, à forte dose, et est alors couramment dénommé DXM.

Agonistes dopaminergiques
Les agonistes dopaminergiques stimulent les récepteurs dopaminergiques. On peut distinguer les agonistes à effet périphérique dominant qui pénètrent mal dans le cerveau, et les agonistes à effet central dominant qui pénètrent bien dans le cerveau.

Artane
Le trihexyphénidyle est un anticholinergique muscari nique de synthèse commercialisé sous le nom d'Artane ® en France. Il possède le plus important potentiel d'abus et de dépendance parmi sa classe.

L'Artane est considéré comme l'ecstasy des pauvres. Consommé avec de l'alcool et/ou du cannabis, il donne un sentiment de toute puissance, amenant l'individu au passage à l'acte

Artane
Ce médicament est un antiparkinsonien qui appartient à la famille des anticholinergiques (atropiniques).  Il est utilisé dans le traitement de la maladie de Parkinson et des syndromes parkinsoniens induits par les neuroleptiques

antiparkinsoniens
Dopaminergiques /  Anticholinergiques
Maladie de Parkinson.  - Syndromes parkinsoniens induits par les neuroleptiques.

Anticholinergiques
drogues et dépendances

anti-cholinergiques
neurotoxiques

Les Parkinsoniens par exemple ont servi de cobayes multiples pendant les 20 dernières années1. Disons que cette affection tend à devenir plus grave qu’avant, en raison même des traitements appliqués (à supposer que cette « maladie » elle-même ne soit pas purement et simplement un effet secondaire iatrogène). Ainsi, les principaux traitements ont des effets secondaires connus de troubles digestifs, mais surtout de troubles psychiques. A tel point que l’on donne des antipsychotiques aux malades atteints de Parkinson pour contrer ces effets secondaires2. Par ailleurs, un psychiatre de Ste Anne confiait il y a une dizaine d’année que les électrochocs sont parfois appliqués pour « guérir » les Parkinsoniens, ce que confirme Wikipedia, sachant que les électrochocs doivent être suivis de traitements psychotropes, et que certains neuroleptiques provoquent quand à eux des syndromes Parkinsoniens, etc., etc.  Or, j’ai connu un Parkinsonien qui, par une simple modification de son alimentation et de compléments alimentaires, avait réduit ses symptômes de 75%, sur quoi il a arrêté tout médicament avec l’accord de son médecin traitant. J’en ai connu un autre qui est devenu (fortement) Parkinsonien du jour au lendemain – à vie -, pendant son premier traitement pour dépression.

Les commentaires sont fermés.