Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

syndrome de sevrage aux benzodiazépines / somnifères et faux diagnostic de parkinson ou effet secondaire des benzos

pakinson
"...Tout d'abord je tiens à attirer votre attention sur le cas de M. Keith Andrews de Oldham.
M. Andrews est de 74 ans et un ingénieur à la retraite. Il a été involontairement accro à tranquillisants prescrits pour 45 ans. Il a été diagnostiqué avec la maladie de Parkinson et a passé plus de 10 semaines récemment, un patient hospitalisé dans un hôpital psychiatrique à un coût pour le service de santé d'environ 5000 £ par semaine. La clinique de retrait de tranquillisant à Oldham, fourni par le Service alcool et de drogues (ADS) et financé par le Primary Care Trust, a identifié M. Andrews comme souffrant de toxicomanie et les effets secondaires de tranquillisants et ont pris en charge dans le retrait. M. Andrews "Parkinson" a disparu, il n'était pas du tout mais mal diagnostiqués les effets secondaires de tranquillisant de Parkinson..."

parkinson
"...Autres effets secondaires tranquillisants observée comprennent dysfonctionnement de la thyroïde (Int J Nucl Med Biol 1984; 11: 203-4, parkinsonisme (Biol Psychiatr 1985; 20: 451-60), des dommages au foie (Drg Dis donc, 1982; 27: 470 . -2) et le cancer (Natl Toxicol Prog Rep, USA, 1993) La recherche montre également une augmentation de 17 fois dans l'infarctus du myocarde mortel associé avec des médicaments psychotropes (Lancet, 1992; 340: 1067-...."
"...Mon ami Simon est mort l'an dernier à l'âge de 35 ans, après 15 ans de retraits douloureux. Plus de six pieds de haut, il ne pesait que six pierre. Son autopsie a montré un gonflement et marqué la pâleur de l'ensemble du cerveau, en particulier la substantia nigra, la région affectée dans la maladie de Parkinson..."

Les commentaires sont fermés.